Un patois romand du bord de la mer Noire: la géographie linguistique soviétique des années 1930-1960
PDF

Mots-clés

dialectologie, linguistique aréale, patois, langues romanes, dialectes, contact de langues, îlot linguistique, colonies suisses

Comment citer

Simonato, E. (2017). Un patois romand du bord de la mer Noire: la géographie linguistique soviétique des années 1930-1960. Cahiers Du Centre De Linguistique Et Des Sciences Du Langage, (52), 167–177. https://doi.org/10.26034/la.cdclsl.2017.343

Résumé

L’étude portera sur une recherche s’inscrivant dans l’histoire des idées linguistiques en Union soviétique dans les années 1930 et (après une interruption due à la Seconde guerre mondiale) dans les années 1950; elle relève de la géographie linguistique. Nous nous intéresserons aux études du patois romand des colonies suisses de la mer Noire conduites par les géolinguistes V. Šišmarev (1874-1957) et M. Borodina (1918-1994) à l’Université de Leningrad. Nous remonterons aux racines de l’approche géolinguistique adoptée par Borodina pour l’étude des patois romands, inspirée par les enseignements de J. Gilliéron (1854-1926). Nous aborderons les études conduites depuis les années 1930 jusqu’aux années 1960. Les linguistes mentionnés y recensent les caractéristiques des variétés du français (des patois) de la colonie de Chabag près d’Odessa.

https://doi.org/10.26034/la.cdclsl.2017.343
PDF
Licence Creative Commons

Cette œuvre est sous licence Creative Commons Attribution 4.0 International.